Conseils aux amateurs de photographie handicapés

Récemment, j’ai rejoint un groupe de photographie pour les mamans, et avec elles, j’ai appris de nouvelles techniques pour nourrir ma passion. Cependant, il y a des moments où je trouve ces techniques difficiles à cause de Charcot-Marie-Tooth (CMT). Mes mains tremblent parfois, ce qui rend la photo floue, ou je déclenche trop tôt ou trop tard. Ce sont les moments où je suis reconnaissante pour les appareils photo numériques et la possibilité de supprimer les photos de mauvaise qualité plutôt que de gaspiller la pellicule.

Même sans la pellicule, certains appareils sont trop lourds pour que je puisse les tenir tout en tenant ma canne. Il est difficile de trouver un appareil photo DLSR qui soit à la fois léger et adapté à mes autres besoins, toutefois dans ma quête de l’appareil photo idéal j’ai trouvé beaucoup d’appareils photo reflex d’occasion qui ne coûte presque rien, mais malheureusement ils sont aussi un peu lourds. La Disabled Living Foundation propose des suggestions sur les besoins en matière d’appareils photo auxquels les personnes handicapées devraient prêter attention.Si quelqu’un a une fonction manuelle réduite, il doit tenir compte de la facilité d’accès aux commandes. S’il a des problèmes de vue, il doit chercher un appareil photo avec un grand écran. La fondation recommande également de dresser une liste des caractéristiques de l’appareil photo les plus appropriées à son style de photographie. Par exemple, comme j’ai tendance à faire surtout des photos de paysages et des photos de tous les jours, je n’ai pas besoin d’une vitesse d’objectif très élevée.

J’ai également du mal à garder mon appareil photo stable tout en gérant son poids et à me positionner pour obtenir l’angle « parfait ». Il existe des moyens de contourner ces difficultés, je dois juste trouver ce qui me convient le mieux.

Dans un article de la lettre d’information de Visual Wilderness, le photographe animalier Gaurav Mittal donne des conseils utiles sur les moyens de rendre la photographie plus facile et plus accessible. J’aime son idée d’utiliser un téléphone portable à la place d’un reflex numérique. Certains des nouveaux téléphones ont des appareils photo qui peuvent prendre des photos d’une qualité comparable à celle d’un reflex numérique. Même si j’utilise mon téléphone portable, je peux améliorer mes photos grâce à des logiciels de retouche tels que Lightroom et Photoshop, ou à des applications de retouche photo gratuites comme Snapseed (disponible sur iOS et Android).

Mital suggère de prendre des photos dans un jardin ou à tout autre endroit où l’on se sent à l’aise afin que les photographes puissent travailler à leur propre rythme et utiliser tous les supports nécessaires à la réussite – par exemple, s’asseoir sur une chaise plutôt que de se tenir debout sur une pelouse inégale lorsqu’on prend des photos d’oiseaux et de fleurs de jardin. Il rappelle également aux photographes handicapés de demander de l’aide en cas de besoin, ce qui est une compétence sur laquelle je travaille encore.

Il existe des groupes où les photographes handicapés peuvent trouver un soutien et des ressources, comme la Disabled Photographers Society et Photographers with Disabilities au Royaume-Uni. Je n’ai pas pu trouver de groupe près de chez moi, alors je vais peut-être devoir en créer un.

Mais je dois d’abord décider si je veux passer à un téléphone avec un appareil photo de meilleure qualité ou continuer à chercher un reflex numérique léger. Je dois trouver et pratiquer des solutions pour relever les défis de la photographie que présente le CMT. J’aime capturer des moments à la fois spéciaux et quotidiens, donc je suis déterminé à faire tomber mes barrières.

https://m.boulanger.com/c/appareil-photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.